Un forum de discussion entre passionnés du moyen-âge
 
PortailAccueilGalerieS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 La Mère des arbres (conte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mèlîye

avatar

Nombre de messages : 933
Age : 60
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: La Mère des arbres (conte)   Ven 13 Mar - 0:17

La Mère des arbres.

Les runes… leur nom veut dire "secret"… utilisées par mes frères Vikings, elles sont synonymes de mystère et de magie…

"Secret","magie" ces mots sont depuis toujours associé au monde de Féerie, le pays secret…


Lorsque l'on regarde attentivement les runes, on remarque immédiatement que leur forme évoque celle des branches…Telles branches croisées forment Gebo , la rune du partage…Telles autres, entrelacées, forment Berkano ou Beorc, la rune de la naissance, celle qui donna vie à ce conte…

Regardez…Ouvrez les yeux… Le peuple de Féerie… parle à travers les runes… alors… Venez entendre ce que les fées veulent nous apprendre …
Approchez… Ecoutez… ce que le vent a chuchoté… Approchez… Ecoutez…. Ce que les arbres m'ont murmuré … Une histoire étrange… venue des abysses du temps…

Car… Il y a longtemps… Très, très longtemps… Tout au Nord des terres, s'étendaient de grandes terres arides et sèches. Seules, par ci, par là, se dressaient quelques touffes d'herbes courtes et brûlées par le vent glacial soufflant du Nord.
Hors, ce jour là, un cri étrange déchira le silence de la lande, habituellement seulement troublé par le sifflement du vent.
Quel animal égaré pouvait pousser ces cris épouvantables?
C'était un bébé… Un petit d'homme arrivé là on ne sait comment…
Il était là, couché, au milieu de ses langes, à hurler comme un jeune loup! Que faisait-il perdu au milieu de nulle part, à la merci du brûlant soleil de midi, des pluies froides descendues des glaces du Nord et du vent glacial de la nuit, sans rien pour l'abriter?
Venus de toutes parts, attirés par ses hurlements, les habitants de dessous la terre se pressaient autour de lui et cherchaient une solution afin de protéger cet enfant!
Las, il était bien trop grand pour se faufiler dans les couloirs du monde souterrain et les premiers humains vivaient à mille lieues de là…
Ils étaient tous là, lutins, nains et fées à chercher quelle potion, formule magique ou incantation allait pouvoir apporter la solution à ce problème…

L'enfant, elle, car c'était une fille, continuait de pleurer… Rien ne semblait pouvoir la calmer, ni le lait de taupe que lui apportaient les lutaines, ni les grimaces et les cabrioles de Plume le lutin qui avait pourtant fait éclater de rire l'entourage de nombreux rois de par le monde!! Elle inondait la terre de ses larmes…
Quand, tout à coup, quelqu'un s'écria: "La terre!... Regardez notre Mère la terre!..."
En effet, le sol, gorgée des larmes de l'enfant, se mettait à bourgeonner, à se soulever, se craqueler… pour laisser apparaître des dizaines de jeunes pousses qui se dressaient vers le ciel!
Et les frêles pousses se changèrent en rameaux puis en tronc, toujours plus grands et forts…
Quand, leur écorce, soudain, sembla se couvrir de givre, comme on le voit, quelques fois, les matins d'hiver. "Ces jeunes arbres sont perdu" dit l'un… "Oui, le gel les a pris" renchérit un autre… Mais, au lieu de mourir, le bosquet sorti de terre continua de s'étoffer pour devenir un bois… puis une forêt entière! Bientôt, les branches se couvrirent de bourgeons, puis des feuilles vertes, argentées et luisantes apparurent et se mirent à danser sous la brise glaciale.
-"Quels sont donc ces arbres étranges qui se couvrent de feuilles alors que l'hiver règne encore ?" s'écria le roi des lutins.
-"On les nomme Bouleaux!" répondit une voix douce derrière eux.
Perchée sur les branches du plus haut des arbres, se tenait une jeune fille, à la peau aussi laiteuse que l'écorce des arbres et aux cheveux si blonds qu'on les eût dit faits de fils d'argent. Elle semblait ne faire qu'un avec la forêt…
Occupés, qu'ils étaient, à contempler les arbres pousser, ils en avaient oublié l'enfant, qui, elle, en avait profité pour grandir et devenir cette belle et étrange jeune fille.
Car le temps ne s'écoule pas de la même façon qu'en notre monde, au pays de Féerie.
-"Je suis la Mère des arbres, la gardienne de la forêt! Je protègerai tout être au cœur pur, poussé par la peur, qui cherchera refuge en ce lieu… Mes amis, les bouleaux, les abriteront de leurs feuilles alors que les autres arbres de la forêt seront nus encore… Tout enfant, couché dans un berceau fait de leur blanche écorce, sera protégé des frayeurs de la nuit. Le chant du vent dans leur feuillage apportera paix et sérénité à qui l'écoutera.Il en est ainsi et en sera ainsi tant qu'il restera un bouleau sur la terre..."

Ces paroles, emportées par la brise, de feuille en feuilles, d'arbre en arbres, flottent encore de nos jours… chuchotées par le vent…. Murmurées par les arbres… Car les bouleaux dressent encore leurs blanches silhouettes dans nos forets, nos bosquets et même au cœur des parcs de nos villes…
Ils sont toujours les premiers à se couvrir de feuilles… à la sortie de l'hiver
Et la Mère des arbres, me demanderez-vous? Elle est toujours là…Vous pouvez la rencontrer parfois… en ces grands-mères à la peau et aux cheveux blanchis par l'âge qui calment, tendrement, les pleurs d'un enfant effrayé…

BERKANO
ou BEORC



Rune de la naissance, idée de création, de nouveauté. Le bouleau, arbre de la régénérescence, pour les peuples du Nord de l'Europe. -Valeurs symboliques : le bouleau, le commencement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerfs.be
Christine

avatar

Nombre de messages : 1582
Age : 58
Localisation : Meuse(55)
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: La Mère des arbres (conte)   Ven 13 Mar - 10:35

Superbe conte ...
Merci Mèliye ... j'adore ce que tu nous raconte ...
Et une de plus a conter aux petits ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mavisiondubonheur.aceboard.fr/index.php?login=292180
Verstringe

avatar

Nombre de messages : 261
Age : 48
Localisation : Belgique Chimay
Date d'inscription : 20/08/2008

MessageSujet: Re: La Mère des arbres (conte)   Ven 13 Mar - 10:42

C'est magique Mélîye, j'aime beaucoup. Il ne manquait que l'es craquements du feu en t'écoutant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dragondargent.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Mère des arbres (conte)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Mère des arbres (conte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « C’est la mère Michelle qui a perdu son chat… » Esteban & Saph
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Faire des arbres?
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château :: la grande cour: :: Le jardins des songe, de la musique et du conteur: :: L'estrade du conteur-
Sauter vers: