Un forum de discussion entre passionnés du moyen-âge
 
PortailAccueilGalerieS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 "la dame du bois perdu"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippe de Sombreval
Admin
avatar

Nombre de messages : 2835
Age : 36
Localisation : Dans un monde tout à fait irréel...
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: "la dame du bois perdu"   Ven 22 Juin - 18:52

"la Dame du Bois Perdu"

Le cheval à la sombre robe et son cavalier s’arrêtèrent à l’orée de la forêt qui s’étalait au devant d’eux. Le vent souffla légèrement dans les feuilles des arbres, le jeune homme ferma les yeux et leva la tête. Il semblait humer le parfum du vent. Cet instant de rêverie passé, le chevalier se pencha sur sa selle fouilla l’une de ses fontes. Il en tira un long ruban d’étoffe rouge, comme arraché d’un vêtement. Il serra ce morceau de tissu contre son cœur tel une précieuse relique, le porta à ses lèvres pour l’embrasser et huma le parfum dont la « relique » était imprégnée. Doux parfum agréable lui rappelant les jours heureux, une foule de souvenirs déferlèrent dans la tête du jeune homme. Celui-ci prit une profonde inspiration et noua précieusement le tissu à son bras gauche. Une fois le brassard attaché, le chevalier rabattit sa capuche de maille sur sa tête, enfila son heaume et ses gantelets de maille d’acier et enfourcha sa monture. Il observa une dernière fois le paysage se trouvant derrière lui et éperonna son cheval pour s’enfoncer dans la sombre forêt. Il chevaucha longtemps sur le sentier qui la traversait. Galopant au gré des ombres et des lumières dispensées par les arbres… Tout à coup des brigands surgirent, hérissant gourdins et fauchons et empêchant le chevalier de poursuivre son chemin.
-« Laissez-moi passer!!!! » Gronda le jeune homme.
-« Cette forêt ne vous appartient pas, rebroussez chemin ou mourez!!! »
-« Soit! » Hurla le chevalier en dégainant son épée. Il éperonnant son cheval et chargea la bande de malandrins. La lutte fut longue et difficile, les brigands étaient acharnés. Le chevalier fut même mis à terre tandis que sa monture fuyait vers la lisière du bois. Au moment où tout semblait perdu, un événement incroyable se produisit. Un chant se faisait doucement entendre dans la forêt…

« La bionda trezza, del fin'or colore
M'a legato la ment' al mezo 'l core. »


le chevalier se releva péniblement, se débarrassa de son heaume et rabattit sa capuche de maille sur ses épaules pour mieux entendre…

« Simil' è 'l viso a chuell' ombra face,
ove ridon le perle e vaghi fiori.
Che con pura neve al sol mi sface
E non si cura, perch'io mi scolori. »


-« Cette voix… » Murmura t’il.

Les brigands le regardèrent interloqués. Ils étaient stupéfaits devant ce chevalier au vêtement rouge et noir recouvrant une armure de plate et de maille qui s’était figé sous le son d’une simple voix…

"E so'gli egffetti del mie mal aggiori,
che le paroöe e bello vede amore."


-« Laissez-moi passer!!! »

"La bionda trezza ..."

-« Jamais!!!! » hurlèrent les manants…

« Adunque amor che sai lo stato mio
Che mi fa nel foco esser beato
De'! fa che nel bel viso il qual io
Con voci assa'piatose t'ò chiamato »


Les yeux verts du chevalier lancèrent des éclairs.

-« Ça va saigner! »
Il chargea à nouveau la horde de brigands, frappant et taillant jusqu’à ce que le passage lui soit dégagé.

« Ore per me vi ti veggia a giusto grato
Acchiò che me non veghia nel dolore. »


-« Je viens à vous! » Cria t’il tout en s’élançant dans les profondeurs de la forêt.

« La bionda trezza ... »

Courant à travers bois et ronce, le jeune chevalier fonçait droit devant pour rejoindre cette voix qui l’avait émerveillé. Le paladin courut et courut encore, la voix s’était arrêtée de chanter depuis un long moment et il commençait à douter du chemin pris. Au moment où le désespoir le gagnait, « la voix » se fit à nouveau entendre.

« Pucelete bele et avenant
Joliete, polie et pleisant, »


Réentendre cette voix, lui redonna espoir et il repartit de plus belle. Au gré de ses pas et du chant, le son devenait plus précis, plus fort mais aussi plus détaillé.

« La sadete que je desir tant
Mi fait liés, jolis, envoisies et amant. »


Un sanglot semblait se faisait entendre dans la voix… le chevalier, ému, courut d’autant plus vite…


« N'est en mai un si gai roussignolet chantant
S'amerai de cuer entierement
M'amiete la brunete jolietement. »


Il fut frappé et griffés par les branches et les ronces qui se trouvaient sur son passage, mais il n’en avait cure tellement il était concentré sur « la voix ». Il déboucha enfin dans une clairière où l’attendait un fabuleux spectacle…

« Bele amie qui ma vie en vo baillie aves tenue tant,
Je vos cri merci en soupirant. »




Elle était là… Assise au milieu de la clairière dans sa robe rouge avec ses longs cheveux bruns au vent. Sa chanson terminée, elle versa quelques larmes. Les animaux qui l’entouraient étaient venus l’écouter et semblaient attristés de voir une dame si belle en train de pleurer. Le chevalier rengaina son épée et s’avança vers la dame, d’un pas résolu. Arrivé devant elle, il s’agenouilla et lui dit doucement tout en lui prenant les mains :
-« Douce belle dame… Je vous ai enfin retrouvé. Puissiez vous me pardonner la douleur qui vous fut infligée. Je n’aime que vous… Je ne vis que pour vous. Sans vous, je ne suis rien. Vous êtes le soleil de mes nuits, vous êtes ma vie, mon étincelle vitale… le feu qui brûle en mon cœur.
-"Ma Dame, accordez-moi à nouveau le privilège d’être votre champion, d’être le chevalier de votre cœur… Redonnez-moi ce qui m’est si précieux… Ma Dame, je me meurs d’amour pour vous…"

_________________

Dark Vador du med...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://203977.aceboard.fr
ysabeau
Admin
avatar

Nombre de messages : 63
Age : 51
Date d'inscription : 01/06/2007

MessageSujet: Re: "la dame du bois perdu"   Lun 9 Juin - 1:33

Souvenirs qui m'assaillent !!
Souvenirs qui revivent..
Bons et douleurs...
Souvenirs qui restent à jamais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dame.alienor



Nombre de messages : 37
Age : 33
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: "la dame du bois perdu"   Sam 27 Sep - 19:00

On peut faire des commentaires? Ne le prends pas mal, mais il y a un peu trop de répétitions au début (ex.: "humer", "parfum",...). Sinon, le texte d'ensemble est sympa!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "la dame du bois perdu"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"la dame du bois perdu"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un "anti-gueule de bois" en hypermarché...
» [Terminé] "Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu."
» [Proposition] Section "Personnages pré-créés".
» Randonnée au Nivot "sur les traces des loups" ... mardi 20 août 2013 (message de Hervé Guirriec)
» Bienvenue à "l'Oiseau de bois" [ Boutique ouverte ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château :: la grande cour: :: Le jardins des songe, de la musique et du conteur: :: L'estrade du conteur-
Sauter vers: