Un forum de discussion entre passionnés du moyen-âge
 
PortailAccueilGalerieS'enregistrerFAQConnexion

Partagez | 
 

 Conte: "Les bottes rouges"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mèlîye

avatar

Nombre de messages : 933
Age : 60
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Conte: "Les bottes rouges"   Mar 27 Juil - 22:04


Les bottes rouges.


Autre fois, les humains et les fées vivaient en bonne entente... en bons voisins...
Chaque soir, devant chaque maison, ils déposaient, pour le petit peuple, un bol de lait ou de crème...
Les fées n'oublient jamais de rendre les bontés, les gestes amicaux , les attentions qu'on leur a porté...
Qui se souvient, aujourd'hui, de ces jours de troc? Jours où, les humains se rendaient à l'entrée d'une grotte, au pied d'un tumulus ou encore sous une grande pierre plate qui marquaient l'entrée du monde de féerie.
Ces jours-là, humains et fées échangeaient ce dont ils avaient besoin. Les fées, les elfes et les lutins sont friands de lait, de crème, de beurre et de fromages. Ils aiment également nos belles casseroles brillantes! En échange de ces objets, vous pouviez emprunter des balais qui nettoyaient seuls, des seaux qui ne se vidaient jamais, des aiguilles à coudre au fil invisible et mille choses merveilleuses encore. Mais il ne fallait surtout pas oublier de les rendre à la date prévue, car les fées, elles, n'oublient rien... jamais rien... Les humains, eux, si! Combien de seaux, d'aiguilles et autres objets magiques ont-ils été perdus par négligence ou cupidité... Tant et tant que les fées on fini par décider de fermer les portes de leur monde aux humains...
Quelques fois, pourtant, il arrive qu'elles récompensent un humain particulièrement méritant...
Comme dans cette histoire que je vais vous conter...

Simon était cordonnier de son état... Était... c'est bien là le mot à employer. Car qu'est-ce qu'un cordonnier sans un seul morceau de cuir à travailler?
Car Simon était dans le plus grand dénuement... Son échoppe était vide.
Le Duc de Montrouge, seigneur de la ville où vivait Simon, était féroce et cupide. Il écrasait ses gens (comme il disait) sous les taxes, les tonlieus et autres impôts..
Le collecteur d'impôts était passé chez Simon, la veille, raflant les dernies sous que Simon avait dans sa bourse et ça ne suffisait pas, il avait emporté tout le cuir qui lui restait... jusqu'au dernier lambeau!
Simon était là... désœuvré dans son échoppe, lorsqu'un cavalier entra...
-Oh là, cordonnier! Il me faut une paire de bottes de cuir rouge pour demain avant le coucher du soleil!
Simon leva la tête, prêt à répondre à son client que ce n'était plus possible... quand il vit qu'il avait à faire au Duc lui même!!!!
-Je les veux pareilles à celle-ci, dit-il en jetant une parie de bottes sur la table. Si j'en suis satisfait, tu seras bien payé en récompense de ton travail..; Mais si je n'ai pas mes bottes demain... Tu mourras!!!!! dit-il en sortant.
Une fois la prote fermée, Simon se met à trembler...
Le duc... Le du lui a demandé de lui faire des bottes rouges pour le lendemain!
Des bottes rouges... ou il mourra...
Des bottes rouges... alors qu'il n'avait plus le moindre bout de cuir... Qu'il soit rouge... ou de toute autre couleur...
Des bottes rouges...
Sa femme s'approcha de lui:
-J'ai tout entendu! lui dit-elle...
-Demain, tu seras veuve... répondit Simon
- Il n'en n'est pas question! Prends ça! dit-elle en déposant l'anneau d'or de leur mariage au creux de la main de son époux. Va! Et trouve du cuir rouge... Tu travailleras toute la nuit s'il le faut... Je t'aiderai! Mais demain,le duc aura ses bottes rouges!
Simon ôta également son anneau d'or de son doigt et sorti à la recherche de cuir rouge...
il eut beau visiter toutes les tanneries, toutes les boutiques, tous les marché..; pas un seul morceau cuir rouge!
Il était là, effondré, assis sur le bord d'une fontaine lorsqu'une voix retentit...
- Fourrures!!!! Fourrures!!! Peaux et cuirs de toutes sortes! Toutes couleurs! Fourrures, peaux, cuir!
Une charrette conduite par un lutin approchait!
-Fourrures, peaux, cuit de toutes sortes ! De toutes teintes! dit encore une fois le lutin en s'arrêtant devant Simon. J'ai entendu dire que tu cherches du cuir rouge, Simon le le cordonner. dit le lutin. J'ai justement, ici, une magnifique pièce de cuir rouge qui devrait te convenir.
Et il étala, devant Simon, un cuir rouge magnifique, souple et brillant.
-Cela te convient-il? dit le lutin
-Tout... Tout à fait... répondit Simon. A combien le fais-tu?
-Donne-moi les deux anneaux que tu as dans ta main. Simon lui donna les deux anneaux. Le lutin lui donna le cuir...
-N'oublie pas ta monnaie ! dit le lutin en lui tendant deux feuilles d'arbres.
Simon, tout heureux d'avoir trouvé du cuir rouge, prit les feuilles en souriant et remercia le lutin . Le cuir sur l'épaule, il s'avança sur le chemin qui menait à son échoppe.
-Attends! dit le lutin... Une dernière chose! Ce cuir vient du pays des fées. Alors, jamais il ne s'épuisera. Tu peux couper des dizaines, des centaines, des milliers de chaussures, le matin, la pièce de cuir se entière. Tant qu'à chaque fois que le Duc de Montrouge te commandera des bottes, tu en fasses une pare exactement pareille.. Mais de la taille de ... celles-ci! dit le lutin en retirant ses bottes élimées et en les tendant à Simon..
-Promis! dit Simon Mais où?...
-Je saurai les trouver dit le lutin en remontant dans sa charrette.
Et Simon rentra chez lui... Toute la nuit il travailla, il tailla, coupa, prça, cousu, colla , graissa et pour terminer, lustra les bottes rouges du Duc.
Lorsqu'elle furent terminées, sa femme luit dit:
-Vient te repose maintenant!
-Non, répondit Simon. J'ai quelque chose à faire avant!
Et ils reprit ses outils pour faire une paire de bottes rouges, identiques à celles du conte... Mais à la taille du lutin.
le lendemain matin, la pièce de cuir était intacte, et deux anneaux d'or, les anneaux de mariage de Simon et sa femme, avaient pris la place des feuilles d'arbre.
Lorsque le duc vint chercher ses bottes, il fut tant satisfait du travail du cordonnier qu'il le gratifia d'une pleine bourse d'or... Et... lui commanda la même paire... mais de couleur noire!
-Que vais-je faire? dit Simon. Je n'ai que du cuir rouge! Et il veut des bottes noires!
- Ton cuir vient du pays des fées.. Aies confiance! Allez travaille maintenant...
Et Simon se remit à l'ouvrage, sans oublier de faire une paire de petites bottes pour le lutin. Epuisé, par tant de travail, il alla se coucher, déposant sur la table les deux paries de bottes rouges... mais? Etait-ce le manque de lumière... Il lui sembla que le rouge était plus sombre qu'avant... Bah, il verrait demain... S'il devait mourir le lendemain, autant passer une bonne nuit...
Au matin, sur la table du cordonnier trônait une magnifique parie de bottes noires! La paire du lutin avait disparu...
Le duc lui, en commanda des brunes, des grises, des blanches, des vertes même! A chaque fois, Simon fabriquait deux paries de bottes, une pour le Duc, une pour le lutin, en cuir rouge et à chaque fois, au petit matin, les bottes avaient la couleur demandée et la petite pare avait disparu!
Des années durant, Simon fut le cordonnier attitré du Duc
Lorsque le Duc mourut, assassiné par son neuve, mais ça c'est une autre histoire, Simon avait gagné assez d'argent pour se permettre de vivre paisiblement avec son époux le reste des ses jours... Il fit une toute dernière paire de petites bottes... rouges , comme les premières, qu'il déposa bien en évidence sur la pièce de cuir rouge. Au matin, les bottes avaient disparu et le cuir aussi... Le lutin avait compris...

Qui sait? Peut-être qu'un jour, nous arriverons à faire revenir cette tradition d'échange avec le peuple du monde de féerie.
Peut-être reverrons-nous, déposés devant chaque maison, un bol de crème...
Car un bien fait, n'est jamais perdu!
Et si vous croisez, un jour, un lutin chaussé de magnifiques bottes de cuir rouge... Saluez-le de la part Dame Mèlîye, la petite fille de Simon le cordonnier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerfs.be
Philippe de Sombreval
Admin
avatar

Nombre de messages : 2835
Age : 36
Localisation : Dans un monde tout à fait irréel...
Date d'inscription : 28/10/2006

MessageSujet: Re: Conte: "Les bottes rouges"   Mar 27 Juil - 23:53

Superbe, j'aime bien... Smile

_________________

Dark Vador du med...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://203977.aceboard.fr
Mèlîye

avatar

Nombre de messages : 933
Age : 60
Date d'inscription : 03/03/2008

MessageSujet: Re: Conte: "Les bottes rouges"   Mer 28 Juil - 16:23

C'est fou... il est sorti en 2h chrono!!! Et sans ratures ou presque... Comme quoi... il attendait juste SON moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cerfs.be
Úlfdís
Modérateurs
avatar

Nombre de messages : 1273
Age : 39
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Conte: "Les bottes rouges"   Dim 1 Aoû - 10:18

J'aime beaucoup ce conte Dame Mèlîye Wink Tu as vraiment un don pour écrire ....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ulfelagar.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Conte: "Les bottes rouges"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Conte: "Les bottes rouges"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Rome interdit les bocaux à poissons rouges...
» Potage "Tomates/Oignons rouges"
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» UN AMI D'UN SOIR (conte pour Halloween)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le château :: la grande cour: :: Le jardins des songe, de la musique et du conteur: :: L'estrade du conteur-
Sauter vers: